Journée catamaran: îlet madame, îlet Chancel, fonds blancs et ferme aux poissons

Partagez
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages

Et oui déjà le 8ème jour soit presque la moitié de notre voyage en Martinique. Et je vous annonce tout de suite la couleur, cette journée fait partie de notre TOP 3 sur l’île. Une journée paradisiaque dans des décors à couper le souffle où nous sommes passés de simples touristes à des « Robinson Crusoé« .

Le réveil s’est fait à 6h pour les grands et presque 7h pour les filles. Tout le monde était pressé d’engloutir le petit déjeuner et de sauter dans la voiture direction Le Robert.

Il faut dire que le programme est très alléchant sur la papier et on en attend beaucoup de cette journée car on embarque sur un catamaran pour la journée entière.

Embarquement en cata avec JAIM

Comme tout bon touriste, nous avions bien entendu parlé de la baignoire de Joséphine. Mais, malheureusement c’est devenu bien trop touristique pour nous. Les jours de grosses affluences cela se résume aux vrombissements des moteurs, la musique à fond et les cris de personnes appréciant beaucoup (trop) le rhum. Du coup on cherchait une alternative, et au hasard de mes pérégrinations sur le web, je suis tombé sur la société JAIM et surtout Maryetka.

Après quelques échanges mail, nous étions convaincu car elle avait su trouver les arguments:

  • ambiance familiale
  • circuit atypique nous permettant d’être seuls ou presque sur un îlet pourtant très fréquenté
  • un pique nique maison
  • une connaissance de cette zone de la Martinique

Je vais le dire ici avant d’oublier, mais Maryetka est une femme charmante, adorable et très attentionnée. Elle a été aux petits soins avec nous et les filles.

bref, une fois au Robert, direction le ponton avec nos sacs photos et équipements de snorkeling. Après quelques minutes, un catamaran approche et nous pouvons embarquer. Une fois sortie de la baie du Robert et quelques explications, direction l’îlet madame, un îlet très fréquenté y compris le soir, où certains jeunes viennent en douce faire la fête malgré l’interdiction.

maryetka jaim

Maryetka : notre capitaine

Îlet madame, Snorkeling et pique nique

Après une vingtaine de minutes de navigation, un petit bout de terre sauvage se détache. On accoste sur un ponton et première bonne surprise, pas un chat. Nous sommes seuls sur l’îlet ou presque. Oui presque car il y a 2 gardes qui sont là pour surveiller et nettoyer la plage des rejets de la mer le matin (algues et autres pollution de l’Homme).

Une fois les glacières descendues et déposées sous un petit carbet qui sera notre emplacement de pique nique ce midi, nous avons quartier libre. Du coup, petite exploration, séance photos et direction l’eau pour notre première vraie sortie snorkeling. Maryetka nous a indiqué une zone dans laquelle on retrouve du corail et pas mal de poissons à observer.

Midi approche, il est temps de rejoindre le carbet car l’heure de l’apéro a sonné. Notre capitaine de catamaran nous avait promis du fait maison, et bien elle n’avait pas menti. Au menu, un planteur maison pour les grand, jus de goyave pour les enfants avec une petite quiche maison. Un petit oiseau c’est d’ailleurs invité à terminer les miettes de la quiche et le sucre autour du goulot de la bouteille de planteur. Arrive le plat de résistance, un poulet à la cannelle accompagné de riz et patate douce, le tout à tomber par terre. Et tout ça je vous le rappelle, sur un îlet au milieu de l’océan avec une vue paradisiaque. Comme avait dit Thierry Roland « Après ça on peut mourir tranquille, enfin le plus tard possible quand même ».

Une petite baignade digestive le temps que notre navigatrice prépare le bateau et nous voila partie pour notre nouvelle destination avec ses habitants atypiques.

fonds blancs martinique

ilet madame

L’îlet Madame

pique nique martinique plage ilet madame

vue ilet madame

La vue depuis l’îlet Madame

carbet ilet madame

Un carbet sur l’îlet Madame

L’îlet Chancel et ses iguanes

Après un petit quart d’heure de route, enfin de vagues nous arrivons sur l’îlet Chancel anciennement l’îlet Monsieur. Il est le plus grand des îlets de la Martinique mais aussi le plus visité. Un îlet désert, enfin pas tout à fait car il a quelques curieux habitants. L’îlet Chancel est peuplé de quelques poules mais ce qui a surtout fait sa réputation c’est sa population d’iguanes en liberté.

C’est un vrai plaisir de se promener sur ce petit bout de terre d’autant qu’une fois de plus, Maryetka a réussi à nous dégoter un créneau où nous sommes seuls. Nous ne verrons d’autres voyageurs qu’à notre départ de l’îlet. Maryetka nous a conté l’histoire de cette île, avec les ruines d’un ancien four à poterie du temps de l’activité sucrière, d’un four à chaux, d’un four à pain, d’un puits, d’un magnifique figuier maudit (ou figuier étrangleur en raison de son habitude d’entourer les autres arbres jusqu’à les étrangler) mais également d’un cachot car il fallait des esclaves pour travailler à l’époque. Ce qui explique également la présence de mancenillier planté tout autour afin de couper l’envie aux esclaves de s’évader. Vous le savez cet arbre est l’un des plus dangereux du monde, que ce soit son écorce, ses feuilles ou encore ses fruits. Enfin, pas pour tout le monde car les iguanes raffolent de ces petits fruits à l’apparence et senteur de petites pommes.

Quelques mots sur ces reptiles, il s’agit Iguana delicatissima , une espèce endémique des petites Antilles malheureusement en voie d’extinction à cause de la disparition de son habitat. Ils ont été réintroduits dans l’espoir d’atteindre les 1500 individus sur l’île. L’îlet Chancel étant classé et protégé lui offre des conditions vraiment propices.

Les mâles sont de couleur grise et les femelles un peu plus marron grise voire légèrement verte. Et fait assez rare, nous avons même eu la chance d’observer un bébé iguane tout vert (presque fluo) né juste quelques jours avant.

bébé iguane chancel

Un bébé iguane

bébé iguane martinique

Un bébé iguane

femelle  iguane martinique

Une femelle iguane

figuier maudit

Un figuier maudit

fruit mancenillier

Le fruit du mancenillier

iguane male martinique

Iguane mâle de Martinique

iguanes martinique Iguanes Martinique Iguanes Martinique Iguanes Martinique Iguanes Martinique Poule îlet chancel Ruine îlet Chancel

tete loup figuier maudit

Le figuier représente une tête de loup

Barrière de corail en snorkeling et fonds blancs Trapèze

Tout le monde embarque de nouveau pour quelques minutes de navigation et direction la barrière de corail pour une petite session snorkeling pour ceux qui le désirent. Nous serons finalement que nous 4 à plonger, la seule autre personne est remontée au bout d’1 minute car « Oula il y a beaucoup de fond et je vois pas trop ce qu’il y a dessous » :D.

Les conditions étaient effectivement pas tip top, il s’est mis à pleuvoir, du vent, pas mal de courant ce qui nous a obligé à un peu écourter notre exploration, mais on en a pris plein les yeux.

De retour au bateau, Maryetka nous propose un petit gâteau au chocolat maison en guise de goûter. Personne n’avait faim mais tout le monde a craqué pour le gâteau qui n’a pas fait long feu tellement c’était un délice. Avec un petit jus de fruits exotiques pour faire glisser le tout.

Direction à présent les fonds blancs du Trapèze. Je m’aperçois que je vous parle de fonds blancs sans vous avoir expliqué ce que c’est. Les fonds blancs sont une particularité de la Martinique.  C’est un lieu ou le sable remonte jusqu’à créer une zone très peu profonde. Vous aurez parfois  de l’eau que jusqu’aux genoux et ce même à plusieurs centaines de mètre de la plage. Du coup l’espace est parfaitement sécurisé pour les enfants en bas âges car ils auront pieds, la température de l’eau est exceptionnellement chaude grâce à la faible profondeur et le soleil martiniquais. Les couleurs sont tout simplement magnifique avec des variantes de bleu. Une zone propice au snorkeling, car c’est protégé, les étoiles de mer sont là, les poissons tropicaux aussi… Bref encore un régal pour les yeux ou même simplement pour se tremper et se reposer.

La célèbre baignoire de Joséphine est justement situé sur un fond blanc. mais comme dit, la foule ne nous intéresse pas et là une fois de plus, nous étions tranquille, seul un bateau de pêcheurs est venu faire un tour (ça m’a démangé d’ailleurs 🙂 )

Dernière virée en bateau en direction d’une ferme aquacole ou ferme aux poissons.

Il était ensuite l’heure de rentrer avec une halte à la boulangerie, une à la station essence puis ti’punch et repas.

Juste 2 petits mots sur les stations essence, car cela peut changer de ce que vous avez l’habitude. En Martinique vous avez encore le vrai pompiste à l’ancienne. En clair vous ne descendez même pas de la voiture. Il vous demande votre carburant et pour combien vous en voulez et vous le réglez directement.

Allez rendez-vous au 9ème jour pour le déménagement 🙂

Journée catamaran: îlet madame, îlet Chancel, fonds blancs et ferme aux poissons
5 (100%) 2 votes
Ajouter à ma sélection

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *