Madras : un tissu de Martinique

Plus qu’un simple matériau, le tissu représente, pour chaque pays ou région, toute une histoire et une culture. Le madras fait justement partie de ces textiles qui portent l’héritage de tout un patrimoine. Il se porte aussi bien dans les Antilles qu’en Guyane et traverse bien des époques.

Nous vous invitons ainsi à découvrir l’histoire du Madras à travers ces quelques lignes.

Les premières origines du tissu Madras

Le madras né au 17ᵉ siècle. Sa fabrication se fait à partir de fils de bananiers que l’on teint. Au début, cette méthode de fabrication s’était avérée plutôt compliquée. En effet, les fils s’abîmaient trop rapidement et l’odeur était un peu dérangeante du fait de son arbre d’origine.

Pour palier à ces deux problèmes, on a eu recours aux mélanges des fils de bananiers avec du coton. Au fil du temps, ce dernier a fini par totalement remplacer la composition du Madras.

En ce qui concerne le lieu de naissance du Madras, sachez qu’il s’agit de la ville de Chennai qui, autrefois, était appelée Madras. C’est la capitale de l’État de Tamil Nadu. 4ᵉ grande ville de l’Inde actuellement, Madras était à la base un village de pêcheurs.

Madras Martinique

Le Madras en Martinique

On assiste à la venue du Madras aux Antilles en 1848 qui coïncide avec l’abolition de l’esclavage. C’est la main d’œuvre indienne, employée par les Anglais, qui amène le Madras dans ses bagages. La démocratisation du Madras a d'abord touché les femmes blanches puis les noires aussi bien dans les colonies françaises (Martinique, Guadeloupe et Guyane) qu’anglaises (la Jamaïque, l’Île Maurice, etc.).

Ce qui plaît le plus dans le Madras, ce sont ses couleurs vives jaunes, rouges et vertes et qui symbolisent un tas de choses dont le mélange ethnique des sociétés créoles ayant connu un large métissage de diverses populations.

La signification de la coiffe en Madras

En Inde, la coiffe en Madras fut longtemps considérée comme un symbole de dignité. Lorsqu’elle arriva aux Antilles et particulièrement en Martinique, elle symbolisait le langage amoureux et romantique avec un code bien précis selon le nombre de pointes :

  • Une seule pointe représente le célibat de la jeune femme ;
  • 2 pointes veulent dire qu’elle est prise, mais reste ouverte à d’autres propositions ;
  • 3 pointes veulent dire qu’elle est mariée ou qu’elle n’est pas ouverte aux propositions ;
  • 4 pointes veulent dire qu’elle est mariée, mais qu’elle ne dira pas non à d’autres aventures.

Les couleurs du madras

Cela ne vous aura pas échappé, le tissu madras possède la majorité du temps 3 couleurs: le jaune, le rouge et le bleu.

  • le jaune du madras est obtenu avec du suc de curcuma et symbolise le printemps.
  • le rouge du madras est obtenu à partir d'une cochenille et symbolise le mariage.
  • le bleu du madras est obtenu à partir de l'indigo et symbolise Krishna.

Dans les Antilles et donc en Martinique, le tissu madras est souvent accompagné de dentelle blanche.

Fabrications avec du tissu madras

Le tissu madras en Martinique est un peu utilisé à toutes les sauces. On le retrouve dans la confection de nombreuses choses:

  • Robe madras traditionnelle
  • Nappe madras
  • Chemise madras
  • Jupe Madras
  • Torchons
  • ...

Où acheter du tissu madras en Martinique ?

Robe Traditionnelle Madras Martinique Tablier Mardras Martinique Souvenir Tissu Madras

Que ce soit pour un souvenir, du tissu au mètre ou un vêtement déjà confectionné, ce ne sont pas les lieux qui manquent pour acheter du MADRAS. Néanmoins voici quelques suggestions:

  • les marchés locaux dans toutes les communes de Martinique. Vous trouverez souvent des stands.
  • Les marchés couverts
  • Les boutiques souvenirs
  • Boutiques de tissus
  • Merceries

Voila vous allez presque être incollable sur le madras de Martinique.

Raph
Raph de Voyage-Martinique
204

Amoureux des Antilles depuis plus de 20 ans suite à un premier séjour en Martinique. Depuis, nous avons multiplié les voyages sur l'île, d'abord en couple puis avec nos filles. Tous ces mois passés à Madinina nous ont permis de parcourir l'île en long, en large et en travers ainsi que de tester de très nombreuses activités, visites, mais surtout de faire de belles rencontres jusqu'à voir naître le projet professionnel de Voyage-Martinique.

A lire aussi :

Aucun commentaire à Madras : un tissu de Martinique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires