Les serpents en Martinique : pas de panique

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faut-il se méfier des serpents à la Martinique ?

Comme dans toutes les régions tropicales, l’île de la Martinique n’est pas épargnée en matière de faune dangereuse. On y trouve notamment des araignées, des scolopendres et des serpents. Parmi les Antilles, elle fait partie des deux îles sur laquelle on peut trouver une espèce dont la morsure est mortelle : le Trigonocéphale.

Qu’est-ce que le Trigonocéphale de la Martinique ?

serpent martinique trigonocephale

trigonocéphale de Martinique

Aussi appelée le fer-de-lance, cette espèce vit à la Martinique depuis très longtemps puisque tous les colons à commencer par Christophe Colomb l’ont décrit dans leurs récits de voyage. Son image ornait le drapeau de la marine marchande au 18e siècle. C’est aussi lui que l’on voit sur l’un des drapeau de la Martinique. Il s’agit d’une variété de vipères qui peut atteindre les deux mètres 50. On le rencontre généralement dans les endroits forestiers et humides, dans les plantations ou aux abords des points d’eau. On en trouve surtout vers le Morne, au sud de l’île vers Rivière-Pilote ou au nord vers Grand-Rivière. Son venin peut être mortel si la morsure n’est pas prise en charge dans les 6 heures pour un adulte. Il fait partie des quelques rares dangers de l’île.

Pourquoi les morsures sont-elles rares ?

Les visiteurs peuvent se rassurer, car il est très exceptionnel d’en observer. D’abord, comme tous les serpents, le Trigonocéphale est un animal assez peureux qui a tendance à fuir aux premiers bruits. Ensuite, il vit principalement la nuit dans les endroits très reculés de l’île et l’on en croise très peu aux abords des zones urbaines. Les cas répertoriés de morsure concernent généralement des ouvriers agricoles. Enfin, il s’agit d’une espèce en voie de disparition et les Martiniquais le voient de moins en moins.

Comment éviter ce serpent ?

Vous pouvez bien entendu éviter de faire sa rencontre en prenant plusieurs précautions. Premièrement, chaussez-vous correctement quand vous vous promenez dans la forêt. Utilisez de bonnes chaussures de randonnées montantes, même s’il fait chaud. Ne partez jamais en excursion avec des tongs ou des sandales ouvertes. C’est un conseil qui vaut aussi bien pour les serpents que pour les araignées et les scolopendres. Deuxièmement, évitez les zones trop reculées et humides pour ne pas vous retrouver dans son habitat naturel.

Il existe aussi certaines recettes de grand-mère comme mettre la moitié d’un citron vert dans une de ses poches. Nous testerons peut-être lors de notre séjour 🙂

Que faire en cas de Morsure ?

Comme dans tous les cas de morsure de serpent, la victime a tendance à paniquer et à avoir peur. Son rythme cardiaque augmente et le sang circule plus vite en diffusant le poison par la même occasion. Il est donc très important de calmer la personne. Ensuite, il faut appeler le numéro du SAMU, le 15 pour qu’elle soit rapidement transportée vers un hôpital ou elle recevra l’antidote et des soins appropriés. Vous pouvez utiliser un aspi-venin, mais il ne faut surtout pas essayer de le retirer avec sa bouche. Ne pas donner d’alcool ou de cigarette pour ne pas fluidifier le sang et ne pas tenter de faire un garrot. Désinfecter la plaie et appliquer tout de suite de la glace.

Vous pouvez donc être rassurés, oui les serpents existent en Martinique tout comme en France métropolitaine. Mais vous avez très peu de chances d’en observer un pendant votre voyage en Martinique et si tel était le cas, avec nos quelques conseils ci-dessus, vous diminuez encore les risques.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les dangers de la Martinique nous avons d’autres articles:

Les serpents en Martinique : pas de panique
5 (100%) 2 votes
Ajouter à ma sélection

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *