Savane des esclaves, Maison du bagnard, Mémorial CAP 110

Partagez
  • 1
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Après notre petite journée de transition d’hier, ce 12ème jour en Martinique s’annonce un peu plus chargé. Au programme de la journée, du culturel et de la baignade.

Je vous passe le levé et le petit déjeuner habituel.

La savane des esclaves

Voici typiquement une évolution entre notre premier voyage il y a presque 20 ans et celui-ci. La savane des esclaves n’existait pas encore et c’est pour cela, entre autre, que nous l’avions ajouté à notre programme.

Autant vous l’annoncer de suite, pour moi la savane des esclaves est un INCONTOURNABLE à faire si vous faites un séjour en Martinique. Ce site est d’une richesse extraordinaire et né de la volonté d’un homme (Gilbert Larose) que nous avons eu la chance de croiser sur le site. Un homme formidable, passionné avec qui j’aurai aimé passer des heures à échanger tant il avait à nous conter et nous apprendre. Petite anecdote rigolote, nous avions une de ses BD dans notre villa de location. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce lieu, vous pouvez consulter l’article que nous lui avons consacré -> Voir la Savane des esclaves.

Mon conseil, prenez le temps d’appeler pour savoir quand aura lieu la visite guidée et surtout l’atelier cacao. Les horaires et les jours peuvent varier, mais ça vaut vraiment le coup.

Nous avons commencé par l’atelier cacao. Un super moment ludique et pédagogique aussi bien pour petits et grands. Car la Martinique n’a pas été simplement un haut lieu du rhum, du sucre, de la canne… mais l’île fût aussi très réputée pour son cacao il y a quelques années. Le cacao est resté dans certaines traditions, je ne vous dévoile pas tout, vous aurez la surprise pendant la visite. La production essaye d’être relancée et c’est tant mieux. Il existe un vrai savoir faire sur l’île, et surtout une qualité exceptionnelle en sortie. Cet atelier vous en apprendra d’avantage et vous permettra de réaliser votre propre bâton de cacao.

atelier cacao martinique atelier cacao martinique

Nous avons ensuite eu droit à une visite guidée très instructive et parfois chargée d’émotions. La reconstitution des cases à échelle réelle, avec les conditions d’antan laisse entrevoir ce que pouvait être les conditions des esclaves à cette période. Même nos filles ont été particulièrement intéressé par tout cela. Des explications sur leurs conditions de vie, leurs journées, leurs tâches… tout est parfaitement expliqué. Vous découvrirez aussi des plantes avec des noms qui vous rappelleront probablement quelque chose comme: la plante doliprane, l’arbre du fromager…

savane des esclaves savane des esclaves savane des esclaves

Pendant que nous étions sur place, le village Kalinago était en construction. Il s’agit de la reconstitution d’un village dédié au mode de vie des Amérindiens en Martinique en 1600. Depuis il est ouvert et s’il est aussi passionnant que le reste je vous le recommande chaudement.

La maison du bagnard

Après la visite de la savane des esclaves, nous reprenons la voiture et quittons les Trois-Îlets en direction de la commune du Diamant. En effet, le long de la route D7 se trouve un petit coin atypique qui mérite de s’y arrêter si vous êtes de passage. En effet c’est là que se trouve la fameuse maison du bagnard en Martinique.

maison du bagnard maison du bagnard maison du bagnard

Après quelques minutes de pause et quelques poses photos, nous poursuivons notre route quelques minutes pour arriver sur un autre haut lieu culturel et de mémoire.

Le Mémorial Cap 110

Alors ne soyez pas surpris, car on trouve encore ce lieu sous deux noms différents: Mémorial CAP 110 ou Mémorial de l’anse Caffard. Mais il s’agit bien du même endroit. Je vous laisse vous reporter à notre article dédié pour en apprendre plus sur le sujet. Le lieu est à la fois magnifique, impressionnant et là encore émouvant quand on lit les explications et que l’on fait preuve d’empathie.

memorial anse caffard memorial cap 110

Si l’histoire de l’esclavagisme en général et plus particulièrement en Martinique vous intéresse, ce sont vraiment des lieux à aller voir. Prenez le temps d’écouter / lire les explications et laissez vous imprégner de toute cette histoire pas si lointaine qui plane encore dans l’air ambiant.

Retour au Diamant

Après cette demi-journée culturelle, place à « du un peu plus léger ». Nous retournons dans le centre du Diamant pour trouver de quoi nous restaurer. Les restau sont pris d’assaut, on nous indique plus d’1 heure d’attente!!! Finalement nous faisons quelques mètres de plus et tombons sur un food truck. Il nous propose de manger à l’une de ses tables et les pieds dans le sable. Bingo, on sait où nous allons casser la croûte. Ce camion s’appelle La Playa du Diamant. La personne qui le tient est super sympa. Nous nous sommes fait des acras en apéros, histoire de patienter avant nos burgers 🙂

playa du diamant

Tout le restant de l’après-midi sera consacré à la baignade et au bodyboard. Les filles (et les parents) se sont éclatées, de la bonne vague qui nous faisait surfer sur plusieurs dizaines de mètres.

Par contre, nous avons fait une terrible erreur pour le goûter, nous avons emmener les filles à un autre camion (Délice Perlé) juste derrière qui propose des gaufres maisons que tu peux customiser bilan de l’opération:

  • Lou-Ann a opté pour une gaufre Nutella croustillant de speculoos
  • Maëly pour Nutella éclats de M&M’s

Et nous, nous avons succombé à un mix jus / smoothie réalisé devant nos yeux à base de fruits frais par le proprio de Playa.

jus smoothie martinique

Conclusion: une tuerie!!! les filles se sont régalées et nous aussi à tel point que nous y reviendront dans les prochains jours 🙂

Après quelques dernières vagues, il est l’heure de rentrer après une petite halte dans une supérette pour trouver de quoi se faire nue vinaigrette.

Savane des esclaves, Maison du bagnard, Mémorial CAP 110
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *